L'auto assurance

L'auto assurance ou 'self insurance' est une technique de gestion des risques (risk management) qui permet de calculer des montants de prime qui seront conservés au sein de l'entreprise pour payer des sinistres futurs, partiellement ou non assurés par ailleurs.

Cette technique de 'réservation' est particulièrement adaptée pour des 'risques assurables', dont l'ampleur est mesurable et prévisible, mais dont la survenance est incertaine

Les caractéristiques principales

L'auto assurance, dans la pratique, fait appel à différents outils et techniques tels que la réassurance et les captives.

La réassurance

  • Schématiquement, la réassurance est l'assurance des compagnies d'assurance. Elle est aussi parfois appelée assurance secondaire
  • Hormis la notion de couverture de risques assurantiels, les techniques de réassurances répondent plus à des notions de gestion financière et d'équilibre bilantaire
  • Ces derniers aspects qui la rende particulièrement intéressante pour les entreprises soucieuses de techniques d'optimisation financière auxquelles appartient 'l'auto assurance'

Les compagnies captives

  • La captive d'assurance est une société filiale, créée par l'entreprise, pour être son propre assureur et couvrir les risques générés par sa propre entreprise (pour compte propre)
  • La captive de réassurance fonctionne selon le même schéma. Cependant, il conviendra d'abord de trouver une compagnie d'assurance qui émettra la police d'assurance, retiendra une partie du risque et se réassurera auprès de la compagnie de réassurance captive du groupe industriel

La location de captive (rent a captive)

  • Il s'agit ici d'une location d'un compte (un tiroir) dans une compagnie d'assurance ou de réassurance qui accepte des comptes de tiers
  • Ces comptes 'tiroirs' sont tous indépendants les uns des autres (principe d'étanchéité).
  • Tout comme pour la captive d'assurance ou de réassurance, les primes versées sont affectées à ce compte et les sinistres seront prélevés sur ce compte
  • En cas d'insuffisance de réserve, l'assureur ou le réassureur extérieur - sur le marché traditionnel - intervient au delà de ces réserves comme il l'aurait fait dans une police traditionnelle

La propriété d'un 'tiroir' captif (Protected Cell Company)

  • A la différence du 'tiroir' loué au sein d'une captive d'assurance ou de réassurance, le 'PCC' est l'achat d'un tiroir également étanche au sein d'une captive d'assurance ou de réassurance
  • Les implications financières, bilantaires et fiscales sont évidemment différentes de celles applicables pour le 'Rent-a-Captive'

Les particularités

  • La notion de création de réserves (avant impôts) est importante.
  • Ces réserves pourront être utilisées pour tout type de sinistre préalablement couvert par la captive - Principe du 'Funding'
  • Les réserves ainsi réalisées permettent de lisser les résultats de l'entreprise en amortissant de gros sinistres sur plusieurs années - principe du ' Time & Distance'

Les avantages

  • Le plus important est l'autonomie de gestion du poste assurance. Par cette technique, l'entreprise dispose de couvertures introuvables ou particulièrement chères sur le marché traditionnel (pollution, ...)
  • L'entreprise peut « jouer » le marché en achetant plus de protection sur le marché traditionnel dès l'instant où les prix sont avantageux et retenir plus dans le cas contraire
  • Plus vous créez de réserves, moins vous devez acheter d'assurance. A terme, vous réduisez donc ce budget
  • Bien que l'avantage fiscal ne soit pas un objectif en soi (il peut disparaître à tout moment) il reste néanmoins un élément en faveur de l'auto-assurance
  • Bien gérée, l'auto assurance vous permet donc de transformer un centre de coût en un centre de profit

Vous voulez en savoir plus ou recevoir, sans engagement, un devis personnalisé

Gelieve het formulier hieronder in te vullen.
Fields marked with a star are compulsory.